Dans le cadre du FIG (territoires humains, mondes animaux) et de la semaine bleue, la Bergerie de Straiture était en transhumance pour nous expliquer et nous montrer le travail de la filière laine depuis l’élevage des brebis, jusqu’à la transformation de la laine.

La tonte de la brebis  …. puis la laine lavée, le cardage, ici à la main avec les anciennes cardes.

La laine, constituée de petits crochets, se transforme en fil, simplement en la tournant sur elle -même, à la main ou au rouet.

Elle est ensuite tricotée, après être passée quelquefois par des bains de teinture végétale (jaune avec le pissenlit, toutes sortes de vert avec la fougère, le genêt ….).

Véronique utilise aussi la laine pour fabriquer du feutre, avec simplement de l’eau tiède, du savon et de l’huile de coude …

et quelques heures de travail plus tard … un chapeau !